Les hommes jouent aux jeux vidéo en raison d'un "besoin primaire de conquête"

Publié le par Tancrède d'arnor

Université de Stanford, Californie, États-Unis - La passion de la gent masculine pour les jeux vidéo viendrait de son "instinct de conquête", selon les résultats d'une nouvelle étude.

Chez les joueurs de sexe masculin,les jeux vidéo agiraient sur la région mésocorticolimbique, une région du cerveau impliquée dans le développement des addictions mais aussi dans le sentiment de satisfaction et de récompense. La stimulation de cette zone augmenterait avec le nombre d'adversaires vaincus ou celui de points cumulés.

A l'inverse, chez les femmes, cette zone du cerveau serait beaucoup moins susceptible d'être stimulée par les parties de PlayStation, Wii et autres Xbox.

Le professeur Allan Reiss du Centre for Interdisciplinary Brain Sciences Research à l'université de Stanford, directeur de l'étude, explique que les femmes comprennent les jeux vidéo aussi bien que les hommes mais qu'elles n'ont pas le même fonctionnement neurologique que leurs homologues masculins, lequel conduit ces derniers à un besoin irrépressible de victoire.

"Les hommes sont intrinsèquement plus territoriaux que les femmes. Or, les jeux vidéo les plus populaires sont généralement des jeux violents, impliquant conquêtes, défense du territoire et agression de l'ennemi", explique-t-il.

Je pense que le principe est applicable au jeu de figurine.
Voila ce qui explique que peu de femme soient présente dans notre hobby!

Commenter cet article

vincent 16/07/2009 22:20

salut pas mal ton chateaux sda tu joue ou au seigneur des anneaux ?

Tancrède d'arnor 16/07/2009 22:59



je joue à côté Chartres à l'association des jeux de stratégies de Mainvilliers dans le département de l'Eure et loir



archiviste Dragontigre 16/07/2009 19:03

Pour arriver à ce genre de conclusions, je ferais plus confiance à l'ethnologie et à la sociologie qu'à la neuro/biologie.

J'ai tendance à penser que ces études américaines qui visent à tout expliquer physiquement s'inscrivent de manière fort pratique dans la démarche marketting de l'industrie pharmaceutique qui vise à vendre du médicament pour tout et n'importe quoi...

Je ne suis pas (du tout) adepte de la théorie du complot, mais je pense que les plus malins (et cupides) peuvent se servir de tendances éparses dans le but d'en tirer profit.

Genre: d'un côté le battage médiatique sur les addictions, de l'autre ce genre d'études. En raccourci on pourrait avoir:

"La télé dit qu'on peut être accro au jeu video. On peut expliquer physiquement la passion pour le jeu video. Donc on peut soigner l'addiction au jeu video par une pilule miracle."

Bon allez, j'ai des actions à aller acheter en bourse moi...
ça va être pratique,